CONFÉRENCE DE PRESSE URBANISME: G. LARRAT ET I. CHESA ONT PRÉSENTÉS LES RÉALISATIONS ET LES PROJETS

Hier matin 11h, place Davilla, Gérard Larrat et Isabelle Chesa avaient donné rendez-vous à la presse pour faire un retour sur les nombreuses réalisations du mandat qui sont le fruit d’un travail acharné. Travail  reconnu par la candidate RIVREL qui  » à l’insu de son plein gré »  n’a de cesse de plébisciter les réalisations de la majorité.

Pendant 6 ans Isabelle Chesa a travaillé à la refonte de tous les documents d’urbanisme. Il a fallu entre autre produire un nouveau PLU, celui proposé par Tamara Rivel ayant été annulé en 2013, proposer à la DRAC un nouveau PLU, celui de Madame Rivel ayant été annulé en 2013,  travailler un nouveau projet pour l’obtention du Label Ville d’Art et d’Histoire, celui de Madame Rivel ne correspondant pas aux attentes du Ministère de la Culture… nous avons fait un avenant à l’OPAH qui, si nous ne l’avions modifié  aurait imposé 150 logements sociaux supplémentaires..  Travailler le plan Local de Publicité… « C’est un travail énorme, mais qui ne se voit pas » précise Isabelle Chesa , mais le travail paye et notre PLU a été non seulement plébiscité par les services de l’État mais il est cité en exemple à 4 reprises dans les fiches pratiques que le Ministère de la Transition Écologique transmet aux collectivités.

« De 2009 à 2014, Madame Rivel aurait pu travailler tous ces dossiers mais ils ont été soit avortés, soit annulés. Le seul résultat qu’elle ait obtenu comme Adjointe à l’Urbanisme est de faire classer la Bastide en quartier prioritaire défavorisé ».

Parmi les projets phares ont été cités:

– La requalification de la place Davila en entrée de Ville végétalisée. Le sens de circulation sera déterminé en fonction des résultats de l’étude qui sera menée

– La requalification de l’entrée Est de la Ville qui intégrera également de la végétation et des pistes cyclables / piétonnes

– Les Halles / place Eggenfelden  accueilleront des commerces de bouches, un musée d’art contemporain et photographique et des espaces de détente afin de créer un lieu de vie et d’activité économique

– L’ancien couvent de la rue du Pont Vieux sera aménagé et accueillera un espace végétalisé, un lieu patrimonial et dédié au tourisme.

– Les riverains du quartier de La Prade, l’avenue Achille Mir et le quartier Saint-Nazaire seront mis en sécurité, Gérard Larrat recevra une commission nationale dans le cadre des futurs aménagements jeudi prochain.

– Les aides aux rénovations de façades s’étendront à la Cité

– Poursuite du projet pilote de Grazailles pour des bâtiments exemplaires en énergies renouvelables.

– 60 hectares réservés destinés à l’accueil du photovoltaïque tendant vers une autonomie énergétique

-….

Isabelle Chésa l’assure, « l’ensemble des projets qui seront réalisés le seront dans le cadre d’une ville nature, respectueuse et patrimoniale, une ville durable avec un développement urbain équilibré et maitrisé », comme cela a été fait depuis 6 ans.

Une gestion raisonnée et cohérente, non pas comme l’alliance de la Carpe et du Boa Rivel / Bigot. Prenant en exemple la mise en scène de Monsieur Bigot concernant le projet Rocadest que ce dernier souhaitait enterrer alors que de Tamara Rivel a fait modifier le PLU en 2011 lorsqu’elle était adjointe à l’urbanisme pour autoriser cette zone commerciale, alors que Michel Molherat (4ème sur la liste de Mme Rivel) a autorisé ce projet en commission nationale d’aménagement commercial et alors que  Régis Banquet, soutien indéfectible de Tamara Rivel porte ce projet depuis plusieurs années , Gérard Larrat s’est exprimé pour la première fois sur cette alliance insolite, précisant qu’il était difficile de croire que l’on parvienne à s’accorder avec des engagements aussi différents et des désaccords autant marqués. Amusant ou pathétique ?