TF1 EN REPORTAGE A CARCASSONNE OU CHRONIQUE D’UN SABOTAGE PROGRAMMÉ ?

centre-ville

C’est avec surprise et tristesse que nous avons découvert hier dans le cadre du journal de 20h sur TF1 le portrait d’une ville que nous ne connaissons pas: le portrait d’une ville triste, avec des gens tristes, et des commerçants tristes. Portrait qui ressemble trait pour trait à celui dépeint par la candidate LREM soutenue par Paris, qui ne connait ni la Ville ni ses dossiers car si cela avait été le cas, ce n’est pas Gérard Larrat qu’elle aurait attaqué concernant ROCADEST, mais la candidate de la liste du Parti Socialiste, Mme Rivel.

C’est humiliant pour tous ceux qui travaillent quotidiennement pour que le Cœur de Ville soit dynamique, vivant, attractif, ses commerçants présents quel que soit le temps ou la période, propice ou pas, d’être jugés en quelques minutes par un journaliste parisien qui lui non plus ne connais pas la Ville et a non seulement écouté les mauvaises  personnes mais a également relayé les mauvaises informations pour ne dresser de la Ville qu’un portrait désastreux. Nous pensons particulièrement à Monsieur Guillaume Jean, qui pendant sa longue interview a manifesté son contentement et précisé  que grâce aux aides de la ville il avait pu développer son activité et embaucher 2 personnes… nous ne l’avons pas vu dans le reportage… tout comme nous n’avons pas entendu parler des impôts fonciers gelés depuis le début du mandat et baissés pour la première fois en 33 ans de 1.5% (en 2018),  aux parkings de surfaces et parkings souterrains qui ceinturent la ville et sont  situés à une 20aine de mètres à peine des entrées de Ville on a préféré montrer les parkings des grandes surfaces… non, cela ne collait vraisemblablement pas avec le message que le journaliste de TF1 a voulu faire passer hier.

A celui là même, nous lui rappelons que Carcassonne classée quartier prioritaire en 2014 à cause de la gestion de la précédente municipalité, a réussi l’exploit de se classer en 2020, 21ème ville de sa strate comme « Ville ou il fait bon vivre » et 89ème sur + de 34 000 communes toutes strates confondues.

A celui-là même nous rappelons que nous sommes ville exemplaire en matière d’écologie en ayant obtenu en septembre 2019 le Prix National de la Transition Écologique.

A celui-là même nous rappelons que nous avons investit 4.5 Millions d’euros dans les aides aux rénovations des façades, des vitrines et des logements, que ses animations qui attirent chaque année quantité de touristes drainent à elles seules plus de 700 000 personnes par an soit  49 000 000 d’€ injectés directement dans l’économie de la Ville…

Ce n’est pas de cette façon que nous voyons notre ville. Carcassonne nous l’aimons, nous y vivons, nous grandissons avec elle et elle grandit avec nous.

Nous rappelons toutefois que nous respectons la liberté de la presse, pourvue qu’elle reste objective. Fichier joint: le reportage de France 2 diffusé en décembre dernier… une autre image, celle que nous connaissons mieux.